facebookinstagramlinkedintwitter

Le festival de la création numérique et des mondes virtuels
Du 19 au 23 juin 2019

festival NewImages – Paris avril 2018 © Forum des images

Notre philosophie

Les images ne doivent pas seulement être regardées, décryptées : elles doivent se vivre, se ressentir, se toucher du bout des doigts. Volontairement précurseur, le Festival NewImages se positionne à l’avant-garde des pratiques créatives innovantes, dont il propose une approche inédite.

Toujours sous l’angle des contenus et de la création artistique, le Festival NewImages suit les tendances de près, les devance. Hier le transmédia, aujourd’hui la XR, demain d’autres formats que nous ne soupçonnons pas encore… Il revendique ainsi un ADN en permanente évolution et se transforme d’édition en édition, au gré des innovations et, surtout, des nouvelles formes de narration.

Au Forum des images mais aussi dans plusieurs lieux emblématiques au coeur de Paris, NewImages joue plus que jamais les défricheurs de nouveaux horizons artistiques, les dénicheurs de talents. Il entend par là démocratiser les nouveaux usages, rendre accessibles les nouvelles formes de création et permettre à toutes et à tous de se les approprier. C’est cette approche globale et résolument protéiforme de la création numérique qui lui permet aujourd’hui de s’imposer comme un événement incontournable, répondant aux attentes de tous les publics.

festival NewImages – Paris avril 2018 © Forum des images

Quoi de neuf en 2019 ?

Le Festival NewImages se réinvente à chaque édition et reprend, pour l’occasion, ses quartiers d’été. Plus festif, plus ouvert et collectif, mais aussi plus en accord avec les besoins des acteurs du secteur, le cru 2019 continue d’oeuvrer pour l’évangélisation des nouvelles pratiques et veut voir plus loin. Au programme :

Produit et organisé par Le Forum des images (institution culturelle subventionnée par la Ville de Paris), le Festival NewImages est en né en janvier 2018 de l’association entre le Paris Virtual Film Festival (juin 2016) et I Love Transmédia (2011).